L’Agence de communication ELEM NT est heureuse d’avoir été sélectionnée pour la réalisation de la communication des VIBRATIONS URBAINES 2017 !

affiche generique texte noir

Deux lettres : V et U pour Vibrations Urbaines. VU est un festival qui fête ses 20 ans d’existence et est organisé par la ville de Pessac. Ces vibrations se déroulent cette année du 31 octobre au 5 novembre et attendent plus de 20 000 visiteurs !

La programmation pluridisciplinaire du VU est riche et pointue. Ces cultures urbaines sont d’ailleurs attendues par de nombreux riders et festivaliers qui savent que VU, de par son aura internationale, se réinvente chaque année.

On y assiste à des compétitions internationales de skate pro et amateurs, de BMX, à des battles internationaux de breakdance, à des animations de street soccer, de street jam, des tournois multimédia, des ateliers break, skate, roller. Côté musique, le VU n’est pas en reste et propose de nombreuses scènes : concerts de dub, rap, électro, reggae.

Pour célébrer cette vingtième édition, le festival VU a voulu mettre le graffiti à l’honneur en souhaitant faire évoluer cette discipline artistique vers l’abstraction et pas nécessairement vers ce que l’on connaît déjà du graffiti urbain. La ville a souhaité un visuel qui puisse stimuler l’imagination et l’émotion chez le public, tout en gardant les codes esthétiques et pointus qu’attend leur public d’initiés.

PRESSE A4

L’agence de communication ELEM NT vient de réaliser une création graphique qui se regarde sur plusieurs niveaux.

Le premier niveau de lecture laisse percevoir la forme d’un cerveau qui nous évoque la culture (cultures urbaines).

Le second niveau nous laisse voir que ce même cerveau est entièrement dessiné de lignes, de destinations, de correspondances, comme celles du métro. L’évocation graphique de ce faux plan de métro nous rappelle que ce même New York city subway servait aux jeunes graffeurs comme support idéal pour permettre à leur art de voyager, d’être vu plusieurs milliers de fois par jour. À l’intérieur de ces lignes, on découvre un graffiti qui semble couler, un graffiti encore frais.

DEPLIANT

(Projet maquette du dépliant pas encore réalisé)

Le troisième niveau de lecture, en y regardant bien, se niche dans le nom des stations elles-mêmes ! Chaque arrêt est un mot, un dialecte, un vocabulaire précis emprunté aux univers de la musique, de la danse, du street art, aux sports de glisse, à l’art de la rue.

Slackline, futsal, beatmaking, foot freestyle, trot, bmx flat, b-boys, six step, blaze, tricks, 360°, fackie, front flip, bunny up, wall ride, toprock, goofy, pixel art, nu soul, writers, etc…

Chaque mot gravite sur différentes lignes qui mènent à 5 zones où les activités sont programmées.

vibrations urbaines 2017

L’idée était de faire quelque chose de véritablement différent de tout ce qui avait été réalisé les saisons précédentes. Beaucoup des visuels des Vibrations Urbaines ont été de belles expressions artistiques à côté desquelles il nous fallait répondre par un projet ambitieux, pleinement en cohérence avec notre XXIe siècle. L’idée était aussi d’initier un public moins averti, des familles, un jeune public, qui n’ont pas forcément connaissance des codes de ce milieu-là en leur offrant une création didactique.

Si vous souhaitez assister au concert de BROKEN BACK, prenez la ligne Boardslides, descendez à la station Rock, puis prenez la ligne B-boys et descendez salle Bellegrave 😉

Sauvons l’humanité des réalisations moyennes.

Stephan Pluchet / Directeur associé Agence de communication Elem nt

Si vous souhaitez être accompagnés dans vos démarches de communication physiques et digitales, n’hésitez pas à nous contacter. element@agenceelement.com

La société ACLOUD spécialisée en solutions acoustiques à Bordeaux, a consulté l’agence de communication ELEM NT, afin de réaliser un ADN de marque, et penser l’ensemble de son territoire de communication.

ACLOUD-PRESSE

Il y a deux ans, la société ACLOUD implantée au sein de l’écosystème Darwin à Bordeaux, a souhaité réfléchir à une solution autour des nuisances sonores qui nous entourent en permanence dans notre travail et notre habitat.

Deux années plus tard, un produit est né, nommé ACLOUD pour « Acoustique Cloud ». ACLOUD est en forme de nuage, il se suspend au dessus d’un bureau, d’une table, d’un lit d’enfant, au dessus de tout ce qui peu générer du bruit pour ceux qui sont à côté.

acloud-1

Tout l’enjeu de la communication dévoilée par l’agence ELEM NT dans son processus de résultat d’ADN de marque, a consisté à rendre compte du bruit ! D’ailleurs, comment rendre compte du bruit ? Les futurs usagers ne vont pas seulement acheter cet objet connecté par ce qu’il est joli, parce qu’un nuage au dessus d’un lit c’est trop mignon. Tout l’enjeu de cette communication réside dans le seul fait de faire prendre conscience à des entreprises, à leurs dirigeants, aux salariés eux-mêmes, que le bruit au travail est a considérer comme étant une question de santé publique.

Impression

C’est sur cette problématique-là que l’Agence ELEM NT à souhaité rendre compte graphiquement , presque artistiquement des nuisances sonores que nous subissons au quotidien. L’approche conceptuelle a consisté à interpeler avec une communication qui, faute de pouvoir se faire entendre, puisse au moins nous agresser visuellement.

communication Acloud 1

La communication ACLOUD met en scène des gens dans leurs métiers respectifs qui ont affaire au bruit dans le cadre de leur travail. Tous ont le visage altéré par un gribouillage nerveux, instinctif, pas maîtrisé, presque pulsionnel.

ACLOUD-communication-presse

Chacun sait que si une solution ne leur est pas apportée, ils continueront à supporter chaque jour ces bruits, devront s’en remettre à un remède qu’ils ont maintes fois utilisé : leur CONCENTRATION ! Ce concept de communication qu’installe l’Agence de communication ELEM NT est fait pour nous faire réagir, nous faire prendre conscience. Plus qu’une simple campagne de communication, c’est une propagande de communication !

adn-de-marque-strategie-de-communication-elemnt-acloud-plaquette

Propager avec tous les moyens disponibles, une idée, une opinion et stimuler l’adoption de comportements prédéterminés au sein d’un public-cible.

adn-de-marque-strategie-de-communication-elemnt-acloud

Plusieurs actions de communication sont en cours de réalisation : plaquette, site internet, présence digitale, leaflet grand public, campagne presse.

communication-acloud

Tout autant, le support carte de visite n’est pas à négliger. De nos jours, soit il ne sert plus à rien de réaliser des cartes de visite comme nous le faisions encore il y a quelques années, car l’échange de nos coordonnées s’est dématérialisé. Si la carte de visite sert encore à quelque chose d’autre qu’à être un support de contacts, alors cela peut permettre d’y installer son territoire de communication !

ACLOUD CARTES VISITE

Une landing page est prévu dans le courant de l’année, et permettra de s’immerger en vidéo dans plusieurs contextes d’espaces bureau, et de se rendre compte (décibels à l’appui) du niveau sonore subi.

adn-de-marque-strategie-de-communication-elemnt-acloud-web

L’agence ELEM NT elle-même locataire d’un joli espace au sein du Darwin écosystème depuis 4 ans, sait qu’il faut savoir se prémunir du bruit des autres et veiller à la propagation de ses propres bruits.

Le lieu aidant, nous sortons fréquemment de notre espace bureau pour faire nos réunions dehors, dans les canapés du Magasin général, au parc des Angéliques, près du skate park, sur le canapé vintage d’une agence concurrente. 😉

Une chose est sûre, il est impossible de murmurer, de travailler en silence, de s’enthousiasmer, de s’énerver doucement, vos bruits ne vous appartiennent pas, mais appartiennent à votre entreprise !

Sauvons l’humanité des réalisations moyennes.

Stephan Pluchet / Directeur associé Agence de communication Elem nt

Si vous souhaitez être accompagnés dans vos démarches de communication physiques et digitales, n’hésitez pas à nous contacter. element@agenceelement.com

adn-agence-elemnt

Notre Agence de communication ELEM NT a eu le privilège début 2017 et pour une durée de trois mois, d’être sélectionnée par le site professionnel ULTRA-BOOK.


ULTRA-BOOK ELEM NT


Ultra-book, est un logiciel de création de portfolios créé il y a 10 ans, et qui permet de mettre en contact des annonceurs, des entreprises, des marques, des créateurs de projets, des enseignes, avec le milieu professionnel de la communication sur de nombreuses thématiques auxquels ils ont recours pour réaliser des projets de communication.

De nombreux professionnels du monde des arts graphiques dont l’Agence ELEM NT, ont choisi ce support pour faire connaître nombreuses de leurs réalisations autour de leurs expertises métier. Plusieurs courants artistiques sont abordés par le logiciel : le graphisme, l’illustration, l’illustration jeunesse, la photographie, l’art plastique, le design d’objet, l’architecture, la direction artistique, le webdesign, la scénographie, le stylisme.

solurtions-digitales-agence-elemnt

L’agence Elem nt utilise ULTRA-BOOK comme book en ligne. Il y a un peu plus d’un an, nous avons décidé de sortir de notre site professionnel, nos réalisations et de les poser autre-part.

En 2016, nous avons en effet décidé d’occuper par notre présence, le digital de façon plutôt singulière. Nous donnons à voir seulement ce que nos visiteurs viennent chercher.

BTP-agence-elemnt

Les bénéfices de cette décision, sont que nous n’encombrons plus nos pages d’informations, de directions, de multiples possibilités de cliquer ici ou là, de menus déroulants, qui, au final, brouillent la lecture, pire, l’interrompt.

franchises-agence-elemnt

Sur notre site ADN de marque, nous ne parlons que d’ADN de marque et c’est déjà très nettement suffisant. Sur notre site Digital nous ne parlons que de solutions digitales, sur notre site d’e-réputation nous ne parlons que d’e-réputation, sur notre site Témoignages où nous laissons la parole à nos clients nous ne laissons que la parole à nos clients et notre blog de publication parle quotidiennement de l’actualité de notre entreprise; nos réalisations, nos nouvelles signatures, nos partenariats, notre vision de la communication et de ses nombreux médias, notre vision du digital etc…

pneumatique-agence-elemnt

ULTRA-BOOK propose un logiciel très cohérent, très agile, très ergonomique, facilement consultable et permet de comparer des créations avec d’autres, des profils avec d’autres, de se rendre visible aussi alors qu’au départ on ne nous cherchait pas, d’accroître très nettement notre réputation. Il serait idiot de vouloir recréer la même chose ailleurs !

reseau-social-agence-elemnt

A ce jour, nos prospects apprécient la façon dont on met à leur disposition ce format d’information sans les contrarier avec autre chose. Il est compliqué de comprendre les nouveaux enjeux, qui, chaque jour, transforment notre façon de communiquer comme on pouvait encore le faire il y a 5 ans.

culturel-agence-elemnt

Les Agences de communication doivent cette pédagogie à leurs clients. si un client rentre chez nous par un besoin très clair d’ADN de marque, nous l’orienterons alors sur notre site adn de marque afin qu’il prenne connaissance de notre démarche, de réalisations déjà faites pour d’autres, et si par la suite, il a besoin de refaire entièrement son site internet, alors nous l’orienterons sur notre site digital, chaque chose en son temps.

Et puis…, il est extrêmement rare, que l’on vienne nous chercher pour tout réaliser à la fois… 😉

 

Sauvons l’humanité des réalisations moyennes.

Stephan Pluchet / Directeur associé Agence de communication Elem nt

Si vous souhaitez être accompagnés dans vos démarches de communication physiques et digitales, n’hésitez pas à nous contacter. element@agenceelement.com

 

La ville de Lège Cap Ferret, comme toute autre municipalité, conserve des archives sur l’histoire de sa ville. A cet effet, le service communication a demandé à l’Agence de communication ELEM NT, de réaliser avec eux leur première exposition grand public pour mettre à l’honneur ce service des archives.

Impression

Depuis le début de l’année 2017, une nouvelle salle permet de sauvegarder les archives de la ville et permet grâce à de nous nouveaux procédés, de conserver mieux encore ce patrimoine fragile, ce patrimoine rare et unique, qui est en fait, à bien y regarder, la seule mémoire de la ville.

On peut espérer que de famille en famille, d’habitant en habitant, les histoires se racontent, se partagent, que ceux qui font l’histoire présente, gardent en mémoire ce qui s’est passé avant, pour à leur tour, la transmettre, mais, on sait que ce partage repose sur beaucoup d’incertitudes, la façon dont est abordé de nos jours, le rapport à la mémoire, à nos souvenirs personnels, à notre mémoire collective, à l’histoire de notre nation, laisse quelques incertitudes quant à la façon dont, demain, on saura aborder, protéger ce qui est passé…

Läge - Mairie et Çcole des garáons (coll Luc Dupuyoo)

Lire à cet effet, l’essai remarquable « Mémoire année zéro » de Emmanuel Hoog (président-directeur général de l’Institut national de l’audiovisuel) qui parle de notre rapport au souvenir, à la mémoire, la façon dont notre civilisation l’utilise.

Vingt mètres de souvenirs seront donc présentés du 20 mars au 15 avril à la salle municipale de la ville de Lège Cap Ferret. L’agence de communication bordelaise ELEM NT a cherché à faire en sorte que, informations et lectures visuelles cohabitent bien, que l’oeil des visiteurs ne se heurte pas, ne se fatigue pas, se repère dans l’espace, se repère aussi dans le temps puisque cette première exposition va leurs permettre à tous de voyager durant plus d’un siècle.

IMG_8672

La justesse graphique que notre agence a dû maîtriser, est avant tout une justesse graphique bienveillante. Chaque titrage, chaque information, chaque photographie doit trouver une place logique, à la fois dans le storytelling qui est préconisé au visiteur, mais aussi dans sa forme, dans son rapport d’encombrement vis à vis de ce qui est déjà posé. On parle effectivement de mise en page, mais une mise en page bien différente de celle d’une brochure, d’un magazine de presse, une mise en page qui ne se tient pas dans une seule main, mais qui se parcoure des yeux sur plus de vingt mètres de long !

IMG_8668

L’agence de communication ELEM NT a eu le privilège de disposer pour son travail graphique, d’éléments photographiques et illustratifs issus des prestigieuses Collections de Dupuyoo, de Lasserre, de Lagueyte, de Bisch. Durant tout le temps de réalisation de ces panneaux d’exposition, et dans une sorte d’étrange complicité, nous avions l’impression d’être observés les yeux dans les yeux à travers notre écran Macintosh 24′, par tous ces gens, posés devant leur maison, leur école, leur gare, leur pensionnat, et, nous observant dubitatifs, travailler assis, jamais debout, jamais courbés, rétro-éclairés un casque sur les oreilles.

L'Herbe - Rue de pàcheurs (coll. Luc Dupuyoo)Läge - L'usine Gorry (coll. Luc Dupuyoo)Läge - La Nouvelle Poste (coll Luc Dupuyoo)

L’élément fort de l’exposition est sans conteste, le panneau lège d’antan, où, 9 lieux photographiés à l’époque, ont été re-photographiés à notre époque, exactement au même endroit où vraisemblablement le photographe avait dû lui-même poser le pied de son appareil photo. Ces duos avant/après, nous montrent bien les évolutions très nettes de certains lieux, mais aussi d’autres qui, finalement, ont très peu bougé.

IMG_8607

(Mr le Maire Michel Sammarcelli lors de l’inauguration de l’exposition Archives de Lège Cap Ferret)

A cet effet, le service communication de la ville de Lège Cap Ferret, a mis à notre disposition ces fichiers numérisés de gravures, de dessins, de photos anciennes d’une qualité remarquable. L’excellence du travail entrepris pour scanner ces documents rares, contribue à la qualité de l’exposition à venir. Nous aurions pu recouvrir la totalité d’une ligne de métro du sol au plafond sans jamais perdre la qualité des documents, à tel point , que beaucoup de ces photographies qui ont plus de 100 ans sont de bien meilleure qualité aujourd’hui conservée, que bon nombre de photos réalisées chaque jour avec nos automatiques modernes.

IMG_8654

Sauvons l’humanité des réalisations moyennes.

Stephan Pluchet / Directeur associé Agence de communication Elem nt

Si vous souhaitez être accompagnés dans vos démarches de communication physiques et digitales, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Capture-d’écran-2016-07-27-à-15.29.48.png

L’entreprise BORDEAUX TRADITION, maison de négoce internationale dans le domaine du vin, à souhaité être accompagnée en ce début d’année 2017 dans sa nouvelle stratégie , par un professionnel de la communication. Elle a choisi l’Agence de communication bordelaise ELEM NT pour lui réaliser son ADN de marque.

L’origine de Bordeaux Tradition repose sur la volonté d’une famille de proposer à ses clients professionnels les résultats de sa passion et de son expérience dans le monde viticole. Négociant en vins depuis plus de 30 ans, Bordeaux Tradition est dirigée aujourd’hui par Frédéric Bernard. Une équipe de 6 experts de la dégustation s’allie autour de valeurs communes afin de mettre à disposition de ses clients les meilleurs vins de la région de Bordeaux.

degustation-1140x500.jpg

Le marché du vin depuis quelques années maintenant a bien changé. D’autres acteurs sont apparus. La France à travers ces 2 régions phares productrices de vins que sont l’Aquitaine et la Bourgogne, doivent à présent faire avec :  les vins d’Afrique du Sud, de Californie, d’Italie, d’Espagne ou plus près de chez nous, ceux du Languedoc qui, jusque-là, étaient encore méconnus du grand public.

Ces pays, ces régions sont arrivés sur ce marché avec de nouvelles approches, de nouveaux codages, de nouvelles façons de consommer le vin, ou de simplement en parler. A ce jour, les acteurs historiques qui donnent leurs lettres de noblesse aux vins de la région de Bordeaux, doivent impérativement s’interroger et répondre sur cette nouvelle forme de langage.

9a5d0c931f4d0a3beca18a1eac2fcc7a

(exemple d’étiquettes de vins du monde contemporaines)

La région de bordeaux, s’est pendant très longtemps reposée sur ses acquis

Ce qui était encore vécu il y a encore quelques années, comme un risque de casser les aspects de codifications qui « normaient » sagement ce vaste territoire du monde du vin, est en passe d’être surpassé. Une nouvelle génération passionnée de vins, démontre depuis quelques temps que le rajeunissement de l’image du vin en France est possible, que les valeurs haut de gamme peuvent s’exprimer au XXI ème siècle de bien de différentes façons. Les acteurs qui font l’univers viti-vinicole de la région de bordeaux, se sont pendant très longtemps reposés sur leurs acquis; installant malgré-eux, un territoire traditionnel qui a fini par s’imposer au fil du temps, imposer son empreinte auprès du monde du vin à l’échelon mondial, mais qui a fini par s’étioler, devenir presque suranné, jusqu’à devenir lourd et compliqué à porter, à seulement faire bouger, à réinventer.

Southern-Gothic-Wine_by_-James-Jean03.jpg

(exemple d’étiquettes de vins du monde contemporaines)

L’agence de communication ELEM NT, à travers son expertise ADN, va s’attacher à interroger la marque, rechercher le parcours originel qui permette d’en faire aujourd’hui un des acteurs majeurs du monde du négoce.

Un concept de communication, permettra, à travers un nouveau langage, un nouveau territoire graphique et esthétique, de susciter un intérêt fort et plus attractif pour Bordeaux Tradition.

bcfa80e790ff5db1369f835fadc1e188

(exemple d’étiquette de vin mondial contemporaine)

 

Sauvons l’humanité des réalisations moyennes.

Stephan Pluchet / Directeur associé Agence de communication Elem nt

Si vous souhaitez être accompagné dans vos démarches de communication physiques et digitales, n’hésitez pas à nous contacter.

element@agenceelement.com / Tél.: 0616820960

the-origin-of-spaces-1

C’est dans le cadre du projet européen L’Origine des espaces  » Origin Of Soaces, que l’agence de communication ELEM NT a été approchée afin de couvrir un reportage vidéo à travers 4 destinations, 4 écosystèmes : Pula en Croatie, Bilbao en Espagne, Lisbonne au Portugal et Bordeaux en France sur le site de l’Écosystème Darwin.


Biotope (nom masculin) : Milieu défini par des carastéristiques stables et abritant une communauté d’êtes vivants. Le biotope et sa biocénose constituent un écosystème.


Il y a trois ans, ces 4 sites se sont regroupés à travers le projet européen Origin Of Spaces afin de créer un site Internet commun, une « TOOLBOX« , une boîte à outils à l’usage de ceux qui souhaitent en savoir plus sur ces nouvelles formes d’espaces qui s’implantent ici et là à travers le monde, mais qui est avant tout destinée à ceux qui voudraient créer d’autres écosystèmes et souhaiteraient apprendre de ceux qui existent déjà.

Ces biotopes du XXIe siècle

À ce jour, chaque ville possède son savoir-faire, a su initier et développer ses propres questionnements, poser son propre regard, en tout cas démarrer sa propre histoire que les autres n’ont pas. La ville de Lisbonne pose un regard singulier sur les différentes formes possibles d’espaces de coworking, la ville de Pula a une forte expérience sur les façons de faire participer la ville autour d’initiatives communes, Bordeaux, à travers le projet Darwin, impulse une dynamique sur les questions de transition écologique, la ville de Londres, pour sa part, expérimente l’entrepreneuriat social ; quant à la ville de Bilbao, elle entreprend plus localement de tisser du lien avec des actions de quartier.

the-origin-of-spaces-18

Plongée plusieurs jours dans ces écosystèmes, l’agence de communication bordelaise ELEM NT a été « missionnée » pour réaliser 4 reportages afin de raconter, en images, la vie qui s’organise autour des ces nouveaux pôles de compétence.

L’essentiel de ces nouveaux environnements, ces biotopes du XXIe siècle qui développent leurs propres réseaux d’échanges, seront concentrés dans 20 minutes de reportage à paraitre prochainement lors de la mise en ligne du site.

Le concept vidéo initié par l’agence de communication ELEM NT, elle-même locataire depuis 2013 sur l’Écosystème DARWIN qu’elle connaît parfaitement, a été d’installer un concept commun pour les 5 destinations.

UN CONCEPT COMMUN AUX CINQ DESTINATIONS

img_5930

Chaque vidéo, sur ces 5 sites que sont  Lisbonne, Londres, Bilbao, Pula et Bordeaux, démarrera à un endroit précis. Cet endroit précis sera celui où il semblera que le panorama qu’il offre, ouvre le mieux sur la singularité du lieu. À partir de cet endroit, la caméra déambulera sans interruption pour aller à la rencontre de chacune des personnes interviewées qui nous attendra dans un endroit atypique, et nous ferons rencontrer leur lieu et ceux qui y travaillent, qui le traversent.

Le concept autour de cette déambulation permet d’envisager rapidement la géographie du lieu, comprendre comment il est fait, comprendre de quoi il est fait, avant de comprendre ce qu’on y fait.

BORDEAUXRéinventer la ville

Le tournage sur l’Écosystème de Darwinconsisté à mettre en avant la démarche initiée par la société  Évolution, propriétaire du lieu, sur ses nombreux questionnements en termes de transition écologique.

Comment travailler ensemble, comment répondre ensemble à des problématiques communes, que faisons-nous de nos déchets, que mangeons-nous, où allons-nous chercher notre nourriture, quels matériaux devons-nous employer, qu’est-ce que nous devons inéluctablement jeter , comment réussir ensemble à répondre aux multiples enjeux qui concernent notre climat, comment organisons-nous nos déplacements…?

Le temps de ce reportage, nous avons eu le privilège, accompagnés d’Eric Trouilh, de visiter presque chaque recoin de l’Écosystème, nous sommes remontés dans le temps en traversant des salles entières où sont entreposés tous les objets qui ont pu servir lors de tant de manifestations, de festivals, et qui attendent à nouveau d’être réutilisés, réinventés, re-amalgamés. Tout cela sera rendu visible en images, en exemples, en interviews. Nous avons tenté de faire la lumière sur ce site devenu un nom, un lieu, Darwin, où il fait bon se promener, mais où, avant tout, il fait bon travailler…

BILBAO / Symbole de résistance

Le tournage sur l’Écosystème ZAWP s’est déroulé le temps d’un week-end. Zawp est encastré dans un univers post-industriel en plein centre de Bilbao, à quelques centaines de mètres du Stade Olympique et du Guggenheim, au beau milieu d’édifices, de bâtiments attendant d’être détruits et réinvestis.

Zawp est encastré au milieu d’autres bâtiments baptisés par les habitants « les anciens bâtiments », le long du Ria, un affluent qui traverse la ville. Un très étroit trottoir sépare les petits commerces où les locaux aiment se retrouver, et la rive d’en face qui s’élève sur une dénivellation d’une centaine de mètres où, s’y l’on prend bien la peine de regarder attentivement, on s’aperçoit que d’immenses visages ont été peints sur les murs de soutènement de l’autoroute et observent la ville.

Zawp est un endroit simple, un endroit d’échange à multiples visages.

Dans la semaine, c’est un espace de coworking où n’importe qui peut venir s’installer pour travailler dans des endroits hybrides. Un combi VW a été transformé en networking, un espace restreint mais confiné pour réseauter, pour refaire le monde, pour faire connaissance, pour trouver des solutions à trois ou quatre, sur quoi que ce soit. Zawp peut recevoir des personnes en itinérance qui souhaitent y résider quelques nuits en proposant des containers multicolores reconvertis en chambres, en bureaux ou en cuisines.

Le week-end, c’est un espace de vie où de nombreuses manifestations ont lieu. Zawp se transforme alors en espace atelier pour les enfants, en salle de concert, en vide-grenier, en brocante, en espace de création, en convention du disque, en espace d’expression. Nous avons d’ailleurs acheté un badge rouge réalisé dans une capsule de Coca-Cola pliée, trouée, déformée, et qui représente un petit crâne humain, symbole de résistance, symbole d’adaptation.

L’agence ELEM NT a été reçue tôt le premier matin par Tania, Ziortza et Ruth autour d’un Caldo, une soupe locale au vin blanc et tabasco. Nous avons parcouru les rues fantômes des friches locales, posé notre Canon dans ces espaces post-industriels, écouté le silence absolu de ces zones de chaos qui attendent au pire le béton, de nouveaux matériaux, au mieux, une vision du XXIe siècle.

img_5789

LISBONNE / Zone post-industrielle branchée

Le tournage numéro 3 s’est déroulé sur l’Écosystème LX FACTORY, à Lisbonne. L’entrée de LX Factory nous accueille sous une multitude de points luminescents qui forment les lettres LX FACTORY. À cet instant précis, nous ne savons pas si nous sommes considérés, à l’instar des autres visiteurs, comme une star potentielle, une star avérée, en devenir, si notre passage ici-même changera à jamais votre vie, ou bien si la seule star est le lieu et que notre présence n’y changera rien !

LX Factory, c’est une friche industrielle habilement et artistiquement bien réhabilitée. LX Factory, c’est une rue qui tourne sur elle-même, une ville dans la ville où vous pouvez interminablement ne jamais croiser une seule personne du quartier. LX Factory pourrait presque ressembler à un dessin d’Esher, LX Factory est à elle seule… un quartier. On y travaille, on y crée, on y expérimente, on y mange, on y boit, on y danse, on s’y détend, on s’y promène, on y dort, on s’y donne rendez-vous, on s’y rencontre aussi pour la première fois, on invente…

Faussement abandonnée au centre de Lisbonne, Lx Factory est une sorte d’usine culturelle, une zone post-industrielle branchée où de nombreuses sociétés du domaine de l’art, de la communication, du digital ou de la mode, depuis 7 années, font revivre tout un quartier. Au fil des années, celui-ci a fini par accepter sa condition d’abandon dans l’ombre de l’immense pont métallique « 25 Avril » qui l’enjambe et le surplombe.

Lorsque vous rentrez dans un bâtiment, un monte-charge vous permet, tel une marchandise de 65 kg, de monter successivement dans l’un des quatre étages. Vous arrivez au bord de couloirs gigantesques où les traces mécaniques, les machines industrielles elles-mêmes ayant traversé les deux derniers siècles sont posées à même le sol dans leur étrangeté, dans leur masse vert d’eau, rappelant qu’ici une ancienne compagnie de filature a existé, une usine de sucre puis une imprimerie se sont succédées, ont chacune marqué leur temps, les gens.

img_6137

ELEM NT a eu le privilège de dormir dans l’inaccessible DORM, deux chambres nommées la Reading Room et la Music Room, au 3 ème étage d’un petit bâtiment à l’entrée de la Factory et qui surplombe la rue principale.

Nous avons été chaleureusement accueillis et accompagnés par Fernando et Ana, les coordinateurs de l’espace de CoworkLisboa, et Filipa, coordinatrice de projet chez Mainside, et avons découvert des espaces insoupçonnés nichés dans les hauteurs du lieu offrant des panoramas uniques sur le Tage.

img_6058

LX Factory, au-delà de son aspect festif, est avant-tout un laboratoire qui expérimente toutes les façons d’envisager l’espace de travail partagé. Dans l’univers du textile, lorsque l’on parle de graduation, on envisage alors un modèle de jean sous différentes tailles, XS jusqu’à XXL. On pourrait presque dire que LX Factory expérimente à sa façon la graduation en prenant comme unité le « mètre ». Au sein de ce bâtiment Est, plusieurs formats d’espaces coexistent les uns à côté des autres. De l’entreprise d’une dizaine de salariés travaillant presque secrètement dans son univers très design aux micro-entreprises ayant investi ce qui, jadis, avait été des bureaux administratifs au milieu d’autres construits spécialement pour les besoins précis de leur propriétaire.

img_6143

Fernando nous explique que ces espaces de coworking chez LX Factory sont des structures ouvertes, démontables, presque déconstruites au fur et à mesure des besoins de leurs futurs occupants. On y croise des espaces plus restreints pour des porteurs de projet qui ont pour seul dossier, seul meuble, seul ouvrage de référence, un Macintosh portable. Et puis, vous avez de longues tables noires au-dessus desquelles se suspendent des connectiques Internet, prêtes à recevoir un entrepreneur mondial nomade.

Vous pourriez être à New York, à Berlin, à Londres, Paris ou Amsterdam, vous êtes à Lisbonne, et vous êtes déjà demain.

img_6144

Stephan (Agence Elem nt) – Filipa (Mainside) – Fernando (coworking LX Factory) chez Wish LX Factory

PULA / Mobiliser la population

Le dernier tournage de l’agence ELEM NT s’est déroulé sur l’Écosystème ROJC, à Pula. Rojc, c’est d’abord un bâtiment. Imposant. Qui se voit de loin. Devant lui, se déploie ce qui, avant, a pu être une place ou bien un parc. Maintenant, c’est un immense parking. L’étrangeté est qu’une multitude de voitures, tôt le matin, envahit l’espace, et que nous pouvons nous attendre, en rentrant dans le bâtiment, à croiser une multitude de gens…

Il n’en est rien.

img_6348
(Stephan Pluchet, Agence Elem nt, à l’entrée de Rojc)

Le parking, en fait,  permet à tous les gens qui travaillent aux alentours dans le quartier de facilement se garer. Parmi eux, peut-être 1/10 franchit les larges marches du Rojc chaque matin, passe devant l’ancien poste de gardiennage, se retrouve à la croisée d’un immense couloir à gauche, d’un immense couloir à droite, qu’il empruntera.

img_6342

(Vincent Marsaud – Irena Burba – Vjeran Juhas sur les toits de Rojc)

Au cours d’une journée entière comme celle que nous avons passée à l’intérieur du Rojc, vous pouvez ne jamais croiser personne.

Alors, Rojc, c’est quoi ?

Rojc est, à l’origine, une ancienne école militaire devenue une caserne jusqu’en 1991, puis, l’espace fut occupé par des réfugiés à la fin des conflits dans les territoires de l’ancienne République fédérative socialiste de Yougoslavie jusqu’en 1999.

L’imposant bâtiment comporte 5 étages et il est possible d’atteindre chaque niveau par d’innombrables escaliers. Sans doute la structure a t-elle été pensée de cette façon afin de désengorger les sorties compte tenu du nombre de résidents qu’elle pouvait contenir à l’époque. La structure du bâtiment Rojc ressemble à la structure de sites Internet que vous avez sans doute déjà vue sur le Web, à savoir  une page d’accueil qui vous offre plusieurs accès pour, en fin de compte, arriver au même endroit.

img_6350

(Stephan Pluchet / Agence de communication Elem nt / Dans un couloir du Rojc)

Ce qui, dans une époque pas si lointaine, était encore des salles de cours ou des dortoirs, est maintenant constitué d’espaces pour des utilisations permettant de mobiliser la population autour de différents événements culturels, artistiques ou sportifs, gérés par diverses associations.

UNE MULTITUDE DE COULOIRS SANS FIN

Lorsque vous arrivez à l’intérieur de Rojc, vous faites en permanence face à une multitude de couloirs sans fin. Vous ne croisez jamais grand monde, mais ce serait complètement se méprendre sur un éventuel désintérêt de la population locale pour un tel lieu, bien au contraire.

img_6351

Ce que nous ne percevons pas à première vue, c’est que derrière presque chaque porte du premier au quatrième étage, à savoir derrière près de 160 portes, se cachent des cours de danse, de hip-hop, des cours de gymnastique, des séances de yoga, des cours de violon, des salles de répétitions pour les groupes punk du coin, des salles d’expositions d’art contemporain, des ateliers de poterie, des espaces d’expression pour les enfants, des ateliers professionnels en tout genre ; celui à qui nous avons rendu visite avait réalisé, il y a quelques semaines, l’illumination du port industriel de Pula.

img_6345

« TOUT CELA NE SEMBLE JAMAIS AVOIR EXISTÉ »

Vous êtes alors plongé tour à tour dans des pièces de 40 moù la vie bat son plein, où la décoration des murs au plafond est à chaque fois singulière, où l’on bat des pieds, des mains, on bat la mesure, où l’on crie, où l’on s’exprime, où l’on médite au milieu des effluves de bois de Santal et, dés que vous refermez chaque porte, tout cela semble ne jamais avoir existé. Vous vous retrouvez seul, au milieu du couloir, sans vous rappeler si vous êtes arrivé à droite ou à gauche, et cela peut avoir  son importance…

img_6353

(Une oeuvre peinte sur la totalité des 4 murs de l’entrée d’un couloir du Rojc)

Au sein du Rojc, 100 % des surfaces qui couvrent les plafonds, les murs, les sols, les marches, les contremarches ont été investis. Ici, on n’utilisera plus les termes de graffeurs, de squatteurs géniaux, d’artistes vagabonds, de délinquants poétiques, mais d’artistes, tout simplement.

Lorsque vous ressortez du Rojc, vous vous demandez si ce que vous venez de découvrir n’est pas, ni plus ni moins que la meilleure exposition d’art contemporain qu’il vous ait été donné de voir… depuis des années…

Sauvons l’humanité des réalisations moyennes.

Stephan Pluchet / Directeur associé Agence de communication Elem nt

Si vous souhaitez être accompagné dans vos démarches de communication physiques et digitales, n’hésitez pas à nous contacter.

element@agenceelement.com / Tél.: 0616820960

JE SUIS 54KM/h

L’Agence de communication ELEM NT vient de réaliser l’ADN de la marque SLIDE-R, qui a permis de définir un concept de communication et un territoire graphique pertinents, prêts à être déployés lors de la mise sur le marché en 2017 de ce nouvel objet connecté auprès du grand public.

design-agence-de-communication-element

SLIDE-R, est le premier objet connecté français à destination des surfers et des pratiquants de sports de glisse. Il accompagne les sportifs dans l’évaluation de leur pratique en leur fournissant à l’issue de leur session, les informations liées à leurs performances, mais aussi, et c’est une première, les informations liées à leur environnement naturel.

Impression

Le concept de communication imaginé par l’Agence ELEM NT, repose sur le fait de confondre la mesure enregistrée par le SLIDE-R et l’utilisateur lui-même !

Le surfer n’a pas glissé sur une vague en faisant du 54km/h mais, est 54km/h !

la stratégie de communication mise en place par l’Agence Elem nt, et qui sera rendue visible sur un plan média digital en 2017, présente plusieurs surfers en « non situation » de surfer, chacun se confondant avec sa mesure.

slide-r

Chaque visuel de communication mets l’accent sur une des spécificités de l’objet connecté à la planche.

– » Je suis 320 mètres » 

(mesure de la distance parcourue sur une vague)

-« Nous sommes 35 gr/kg »

(mesure de la salinité de l’eau)

-« Je suis 1,23 secondes »

(mesure du temps passé dans les airs)

-« Je suis 1h50 »

(mesure du temps parcouru à la rame)

3d-design-agenceelement

L’Agence ELEM NT a souhaité porter un intérêt particulier et soigné au design de l’objet, un design qui réponde avant tout à la façon dont l’objet va être manipulé, va être utilisé.

Il est important au préalable d’insister sur ce que l’on entend par « Design ». Avant tout, le design d’un produit ne doit pas se faire aléatoirement, ni sur de seules intentions esthétiques, ni suivre bêtement des courants contemporains. La réflexion design doit aborder précisément l’usage que l’utilisateur fera de l’objet, doit aborder la façon dont l’objet vivra lorsqu’il ne sera pas utilisé, doit aborder les caractéristiques, les contraintes des environnements dans lequel il va être immergé. Sa forme globale, le moindre parti-pris graphique doit répondre logiquement au questionnement qui a permis d’entériner la décision design.

Suite à cette étude liée à la manipulation à proprement dite de l’objet, l’agence de communication Elem nt s’est attachée a effacer ou atténuer toutes traces de technologies, toutes traces mécaniques, toutes traces d’usinage, mais plutôt chercher à aborder les formes et l’aspect surfacique, en dessinant des lignes aléatoires plutôt que des lignes parfaitement circulaires que seules nos machine savent fabriquer.

4

Chercher à ce que la couleur de l’objet se fonde dans l’univers dans lequel il est plongé plutôt qu’être extrêmement visible, chercher à ne pas faire clignoter l’objet telle une boule dans une boite de nuit, mais plutôt veiller à une certaine discrétion, aborder la matière en ne sachant pas avant de l’avoir entre les mains si l’objet sera dur ou bien mou.

En quelque sorte, le projet design de l’agence Elem nt a souhaité se rapprocher de l’organique, de la bio-technologie, que d’offrir une réponse esthétique mécanique.

slide-r-packaging-ferme

slide-r-packaging-objet-connecte

Le support packaging met en scène l’objet SLIDE-R de façon très épurée, juste au dessus d’une accroche qui accentue plus encore ce qui ne se voit pas « L’INVISIBILITÉ AUGMENTÉE« .

slide-r-packaging-ouvert

L’agence ELEM NT a tenu à sortir des sentiers battus en décidant de ne pas réaliser de livret de notice d’utilisation tel qu’on le voit dans n’importe laquelle des boîtes, mais a plutôt privilégier une lecture d’utilisation qui fonctionne comme un storytelling au fur et à mesure que l’on découvre et l’on sort l’objet puis ses accessoires de la boîte.

pack-dos-1

En attendant que ce SLIDE-R ne sorte officiellement; nous en ferons évidemment la promotion ici sur notre blog lorsque la campagne de Crowdfunding sera lancée, faites encore appel à votre perception, votre ressenti, vos sensations avant d’embarquer avec vous cette nouvelle technologie.

Sauvons l’humanité des réalisations moyennes

Stephan Pluchet / Directeur associé Agence de communication Elem nt

Si vous souhaitez être accompagné dans vos démarches de communication physiques et digitales n’hésitez pas à nous contacter.

element@agenceelement.com / Tél.: 0616820960