Après avoir signé, il y a quelques semaines, la communication de la saison culturelle 2016-2017 de l’Entrepôt au Haillan, c’est avec enthousiasme que nous avons appris que nous avions aussi été retenus pour celle de la ville de Bègles. Notre mois de juillet est donc ultramégaculturel !

La ville de Bègles, depuis 3 saisons déjà, installe un fil conducteur comme visuel d’appel de sa saison culturelle, UNE AMPOULE ! Accompagnée de l’accroche « la Culture à 360° » ! Une façon de faire savoir la pluralité de leur programme d’une saison sur l’autre.

C’est donc avec cette contrainte-là de l’ampoule que nous sommes partis à la recherche d’une nouvelle idée et d’un nouveau territoire graphique.

Lors de la saison 2014-2015, le visuel montrait une ampoule photographiée de face avec 3 poissons rouges à l’intérieur ; lors de la saison 2015-2016, le visuel montrait toujours cette même ampoule photographiée de face, mais avec le mot DREAM éclairé comme filament.

p1Capture d’écran 2016-07-26 à 17.42.14

Cette année, l’agence ELEM NT a recommandé au service communication de la ville de Bègles de ne pas poursuivre une saison de plus avec cette utilisation similaire de l’ampoule, mais de nous permettre d’innover sur la façon dont on pourrait la mettre en scène, la mettre en situation, lui offrir une nouvelle histoire graphique !

begles

Il se trouve que plusieurs des spectacles présentés lors de cette saison utilisent des poils ou des plumes : nous avons donc orienté notre création en utilisant cette nouvelle contrainte-là.

2 supports créés par l’agence Elem nt verront ainsi le jour fin août : un guide culturel  carré grand format de 80 pages ainsi qu’un format de poche de 76 pages.

Une vaste campagne d’affichage est réservée sur les derniers mois de 2016 et les 6 premiers de 2017. Un plan média important sera visible en presse régionale et les spectacles les plus importants du programme seront soutenus par une série de cartes postales.

IMG_2302

Stephan Agence Elem nt – Céline, Sophie et Hélène du service communication de la ville de Bègles- photographie Vincent Agence Elem nt

L’agence Elem nt a eu le plaisir de préparer, en compagnie de Sophie, Hélène, Céline et Philippe du service communication de la ville de Bègles, ce vaste chantier graphique de 156 pages cumulées.

À l’occasion de notre seconde rencontre, nous nous sommes retrouvés pour déjeuner confortablement dans les canapés vintage du Magasin Général de l’Écosystème Darwin.

Évidemment, nous vous présenterons, quand il sera l’heure, notre projet ampoule 2016/2017 !  À suivre…

(Merci à nos amis de C2 Studio pour le prêt de leur matériel photo)

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167

L’agence conseil en communication ELEM NT, basée à Bordeaux, déploie sur le Web depuis cette semaine 4 solutions de communication dans 4 couleurs différentes qui accompagnent les marques et les entreprises dans leurs problématiques et leurs nouvelles stratégies de communication.

L’agence Elem nt a privilégié la création de 4 sites distincts plutôt que la création d’un seul site qui regrouperait l’ensemble de leurs missions ; chacun explique très lisiblement,  dans un environnement Web très épuré, l’expertise concernée.

Un site gris est entièrement adapté à l’ADN de marque – Un site bleu est entièrement adapté au digital – Un site brun est consacré à l’e-réputation – Un site orange laisse la parole aux entreprises/clients sur la façon dont leurs besoins de communication ont pu être abordés par l’agence.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

adn.byelement.solutions

digital.byelement.solutions

reputation.byelement.solutions

temoignages.byelement.solutions

Le nom de domaine (.solutions) a été préféré aux sempiternels .fr, .com. Plusieurs centaines de noms de domaines existent à ce jour, tous usant de terminologies faites pour délivrer une information. Un .fr ou encore un .com ne nous dit absolument rien sur les centres d’intérêts d’une marque ou d’une entreprise, la terminologie d’un nom de domaine est déjà, en soi, un début de communication, permet de donner des indices sur son expertise métier.

Sur la base de cette adresse byelement.solutions sont raccrochés 4 sous-domaines, donc en amont de la ligne d’écriture, ce qui permet d’insister sur le nom de l’expertise plutôt que sur le nom de l’agence.

adn-de-marque-agence-element

Stephan Pluchet (Directeur de création associé de l’agence Elem nt) a privilégié la lecture simple des quatre sites plutôt que la complexité d’un développement qui aurait nui au contenu rédactionnel.

 » Nos clients viennent chercher une expertise de communication précise, il est inutile de venir complexifier un site avec des informations que, de toute façon, ils n’iront pas voir. »

Donc, à première vue, tout est fait pour éviter de cliquer dans tous les sens, tout est fait pour se concentrer sur le rédactionnel sans être perturbé par quoi que ce soit qui clignote et pour prendre le temps de comprendre en quoi telle ou telle expertise peut aider à clarifier une stratégie de communication.

element ereputation

Vient se rajouter à l’offre d’ADN de marque, expertise première de l’agence Elem nt, celle d’E-réputation. Elem nt accompagne les marques et les entreprises dans la lecture et la transition de leur communication en matière de digital : comment basculer dans le digital, quel support, quels médias choisir, qu’est-ce que le »digital » permet de faire, quelle organisation ou logistique mettre en place.

ereputation-social-media-agence-element

Associée à ces expertises métiers, l’agence Elem nt donne la parole à ses clients et leur permet de raconter comment leur problématique de communication a été abordée et solutionnée par elle en utilisant l’une ou l’autre de leurs compétences. À ce jour, 10 marques et entreprises prennent la parole sur le site orange de l’agence.

element temoignages

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167

Le média Ultra-book, une des principales plates-formes de portfolios créatifs francophones, consacre en ce moment son actualité à notre agence ! 

agence element 1

Il y a quelques semaines, Patrice Tardif, en visitant notre site, nous avait immédiatement contactés pour vouer la qualité à nos productions visuelles et souhaitait mettre notre travail à l’honneur. Depuis aujourd’hui, le zoom porté sur l’Agence de création ELEM NT commence par cette phrase :

ELEM NT est une agence de création à Bordeaux qui se méfie de l’immédiateté, des modes éphémères, des technologies qui font passer la forme avant le propos. Concrètement, la démarche de l’agence pourrait se résumer ainsi :

« On croit trop souvent qu’il faut simplement réaliser de nouveaux outils pour solutionner des problèmes de communication. Le plus important n’est pas de se lancer dans la réalisation de nouveaux outils, d’un nouveau site Web, de nouvelles plaquettes ni d’entamer l’étude d’un nouveau concept, le plus important, avant tout, c’est d’avoir un éclairage juste sur ce qui fait les fondements même d’une entreprise, savoir qui elle est, afin de rendre par la suite lisibles et intelligibles ses messages et sa démarche. »

agence element stat

Depuis le début de la mise en ligne de notre site ULTRABOOK ELEM NT au mois de mai dernier, nos publications visuelles ont généré 17 407 visites.

Ce média est essentiel pour nous, il nous permet, indépendant de notre site officiel de publication et de nos 4 autres sites d’expertises / digital by element / adn by element / reputation by element et témoignages by element (tous les 4 très prochainement en ligne), d’utiliser pleinement la visibilité du média Ultrabook ainsi que son ergonomie qui répond parfaitement à notre usage, mais surtout à celui de nos prospects, à savoir : donner une visibilité transversale sur un très grand nombre de réalisations que nous avons pu réaliser à ce jour tous supports confondus.

ipad.jpg

Le partage s’est aussi fait sur le média Facebook.

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167

empty-spaces-logo

Chez ELEM NT, en tant qu’agence conseil en communication, nous observons ce qui se fait autour de nous avec acuité, nous posons sans cesse une réflexion sur la qualité des médias qui nous entourent et que les entreprises produisent.

Ces derniers temps, quelque chose est devenu une évidence : la plupart des médias et des supports que nous observons et que nous parcourons, possèdent un habillage quelque peu soigné, sans dire non plus qu’ils soient extrêmement contemporains, non, juste soignés, mais ne possèdent que cela.

Des « www » sur lesquels cliquer mène à des coquilles high-tech complètement vides de fond, vertigineusement vides de sens, un peu à l’image d’une voiture neuve qui posséderait l’électronique embarquée de dernière génération, mais qui n’aurait pas de moteur pour nous transporter. Ce serait quand même la fonction première de cette voiture que de rouler, non ? Ce serait aussi son utilité que celle de nous transporter d’un point à un autre, non ?

Pictures circling around Pacific Islander woman's head
Pictures circling around Pacific Islander woman’s head

À quoi sert donc un média dont le contenu informatif est inexistant, à part faire semblant d’exister…?

Est-ce qu’une entreprise dans la mise en place de sa communication fait semblant d’exister ? Est-ce une posture ? Produit-elle les mêmes outils que ses concurrents directs seulement pour remplir un espace libre dans son plan de comm’ ? Pour toute ces questions, il est peu probable d’imaginer de sa part un acte délibéré et suicidaire. Alors, qu’est-ce qui motive nombre d’entres-elles à posséder une communication pour n’exister que dans l’immobilité ?

immobile

En fait, il faut aller en chercher les raisons non pas uniquement dans ce qui a motivé ces entreprises à ignorer la réflexion, à ce qui a fait qu’elles passent à côté de leur positionnement, qu’elles ne structurent ni ne professionnalisent leur communication ou encore ne bâtissent leur univers de marque ; une des raisons se trouve dans la disponibilité des applications qui permettent de « faire soi-même », le soi-disant SELFMADE, et la façon que ces entreprises ont de les utiliser et surtout de s’en contenter.

Une autre raison réside aussi dans des solutions digitales à bas coût proposées par des prestataires du Web qui laissent à penser aux entreprises que cette économie de production n’aura pas eu d’autre impact que celui d’avoir assaini le financement de leur projet.

Sont alors produites des coquilles Web en parfait état de marche, dans lesquelles s’opère un remplissage aveugle de la part de l’annonceur, exactement comme on remplirait le tambour de sa machine à laver. Le site ne se préoccupe pas de ce que vous êtes censé venir chercher, ne se préoccupe pas de vous guider et, par conséquent, de savoir si vous avez le temps de trouver votre information parmi d’autres, ne se préoccupe pas de l’information très allégée qu’il vous livre, clic après clic, tel un yogourt 0 % et, dans un monologue ininterrompu, ne se préoccupe pas de la pauvreté du contenu qui s’affiche, des images vides de sens qui ne servent qu’à rythmer des colonnes de texte.

disparait

Première conséquence de cela, un mot, pourtant extrêmement essentiel, disparaît dans la façon dont les entreprises souhaitent travailler avec leur Agence Conseil en Communication : le mot « Conseil« , si tant est de penser que le mot « Communication » qui reste a encore du sens s’il n’est plus porté par son expertise conseil. Reste alors le mot « Agence », dans lequel on met l’espoir que l’évocation de son nom et son rayonnement suffiront.

Des entreprises ne font plus appel à l’Agence Conseil en Communication que simplement pour mettre en forme leur communication, l’utiliser pour ses seules capacités à savoir manier rapidement les applications, à générer des effets, des calques. Le reste, elles s’en chargent.

Seconde conséquence, la plus redoutable pour affaiblir sa communication d’entreprise :  ne pas faire appel à une Agence Conseil en Communication. Les mots : agence, conseil et communication, devenus « substituables », sont remplacés par les compétences d’une seule personne à qui on voue la qualité et sa confiance à devenir subitement agence Web et en imaginant que la communication se réglera parce qu’elle aura réalisé quelques outils.

images

Pour comprendre ce nouveau schéma de pensée, comprendre pourquoi on n’accorde plus assez de temps ni d’importance à la réflexion à mener, à l’étude préalable, à cette expertise chère aux agences de communication de savoir démonter une problématique et savoir la solutionner, il faut comprendre la réalité dans laquelle nous vivons, une réalité où l’image est omniprésente, une réalité où l’image remplace tout ; notre mémoire n’a jamais autant enregistré, autant stocké d’images que ces dernières années ; l’image monopolise à elle seule le marché de l’information et face à elle, la pensée a bien du mal à s’imposer.

Après-coup, des entreprises nous sollicitent aujourd’hui afin que nous les aidions à comprendre pourquoi, après avoir accumulé des supports, créé des médias, entrepris de bâtir leur plan de communication seules, cela ne fonctionne pas.  Notre réponse est trop souvent la même, il n’y a pas de communication.

Après-coup, des entreprises nous demandent de les aider à résoudre de nombreuses problématiques telles que faire en sorte que leurs médias soient visités, que le taux de rebond très important de gens qui rentrent et qui ressortent presque immédiatement régresse significativement ; elles pensent qu’en revoyant simplement l’ergonomie de leur site, en corrigeant le parcours d’utilisation, en rendant l’information plus visible qu’elle ne l’est déjà, en intégrant une technologie vue ailleurs, en assouplissant le développement, nous pouvons résoudre leurs problèmes de communication.

Dans 95 % des cas, la mauvaise santé des supports sur lesquels on nous demande de nous pencher est due à une seule chose : l’absence d’intérêt.

Sauvons l’humanité des réalisations moyennes / Stephan Pluchet /Art Director / Agence ELEM NT

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167

3D
Stephan ELEM NT testant le Gear VR

L’agence de communication ELEM NT, à l’initiative du Club d’Entreprises Portes du Médoc, a été conviée par la société Immersion, leader européen de l’expérience 3D, à venir tester ses outils d’immersion.

Nous aurions tendance à penser que l’immersion dans ces nouvelles innovations technologiques nous déconnecterait du réel, alors que nous n’avons sans doute jamais été aussi proches du réel. En fait, tout dépend de ce que nous entendons par « réel » lorsque nous utilisons ce mot.

Finalement, est-ce que l’augmentation du réel est encore du réel ?

logo immersion
Accueil Immersion

Yoann Rougerie, Business Developer chez Immersion, nous a rendu plus lisible la réalité technologique qui est la leur lorsqu’il s’agit de l’augmenter sur des applicatifs précis.

La société Immersion conçoit et intègre des solutions de réalité virtuelle, de réalité augmentée et de collaboration qui permettent aux entreprises de fabriquer moins de prototypes réels et de se mettre en totale configuration immersive avant même que le projet ne soit fabriqué. Immersion propose également une plateforme qui interconnectent les collaborateurs et les environnements entre-eux afin de partager aisément des données.

signaletik
Signalétique Immersion

ELEM NT a testé la table collaborative Meetiiim


Meetiiim est un nouvel espace de travail collaboratif et interactif qui révolutionne les réunions professionnelles.

Imaginez simplement une table de réunion tactile et interactive autour de laquelle vous vous installez et sur laquelle vous pouvez faire apparaître, partager ou dupliquer n’importe quel contenu (video, animation, photo, textes). Imaginez cette table de réunion vous permettant d’interagir sur chaque document mis à la disposition de tous et dont la modification que vous en faites est visible par chacun en temps réel.

table de reunion
Le Meetiiim

ELEM NT a testé le Shariing wall


Le Sharing Wall est un mur digital dont l’information tactile est entièrement manipulable et redimensionnable.

Imaginez un mur sur lequel vous auriez une cinquantaine de pages provenant d’autant d’applicatifs et avec lesquelles vous pourriez presque indéfiniment rentrer dans chacun des contenus. Le Shariing Wall est comme votre bureau de travail qui est sans cesse vivant, sur lequel vous disposez chaque jour, où vous le souhaitez, vos documents, votre ordinateur, vos objets personnels, sur lequel vous empilez vos dossiers en cours, mais avec cette innovation supplémentaire qui est de pouvoir redimensionner tout ce qui passe entre vos mains et de lui permettre de prendre tout l’espace nécessaire.

sharingw
Le Sharing Wall

Nous avons testé la salle 3D immersive


La salle 3D immersive permet de projeter sur tous les murs autant de contenus souhaités et de pouvoir interagir avec n’importe laquelle des échelles.

Imaginez un A320 sur lequel une équipe a besoin de discuter, la salle 3D immersive permet de se trouver au pied de cet A320 comme s’il était physiquement là, vous permet de vous trouver dessus, dedans, dessous, dans le moteur, là où vous voulez, et de bénéficier de vues impossibles en situation réelle et donc vous permettre d’avoir à prendre des décisions optimales, que ce soit par exemple en terme de design, de maintenance ou de formation.

luentte 3d
Vincent ELEM NT testant le Gear VR

Nous avons testé enfin, la salle 3D immersive


La salle 3D immersive révolutionne les standards des espaces de réalité virtuelle et offre une nouvelle expérience de travail.

Imaginez-vous pouvoir plonger au cœur d’un projet, au cœur de ce qui n’est encore qu’une maquette et pouvoir la manipuler à échelle réelle. Vous souhaitez revoir l’aménagement complet d’un espace de magasin sans être amené à acheter le mobilier ni le déplacer aux quatre coins avant de trouver la disposition idéale. Dans cet espace immersif virtuel, vous pouvez manipuler des tables, des murs entiers simplement à l’aide d’un simple joystick. Vous pouvez ainsi tester un plus grand nombre d’hypothèses, accélérer les cycles de conception, collaborer et décider en temps réel.

joystik
Vincent ELEM NT testant le Diiice

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167