JE SUIS 54KM/h

L’Agence de communication ELEM NT vient de réaliser l’ADN de la marque SLIDE-R, qui a permis de définir un concept de communication et un territoire graphique pertinents, prêts à être déployés lors de la mise sur le marché en 2017 de ce nouvel objet connecté auprès du grand public.

design-agence-de-communication-element

SLIDE-R, est le premier objet connecté français à destination des surfers et des pratiquants de sports de glisse. Il accompagne les sportifs dans l’évaluation de leur pratique en leur fournissant à l’issue de leur session, les informations liées à leurs performances, mais aussi, et c’est une première, les informations liées à leur environnement naturel.

Impression

Le concept de communication imaginé par l’Agence ELEM NT, repose sur le fait de confondre la mesure enregistrée par le SLIDE-R et l’utilisateur lui-même !

Le surfer n’a pas glissé sur une vague en faisant du 54km/h mais, est 54km/h !

la stratégie de communication mise en place par l’Agence Elem nt, et qui sera rendue visible sur un plan média digital en 2017, présente plusieurs surfers en « non situation » de surfer, chacun se confondant avec sa mesure.

slide-r

Chaque visuel de communication mets l’accent sur une des spécificités de l’objet connecté à la planche.

– » Je suis 320 mètres » 

(mesure de la distance parcourue sur une vague)

-« Nous sommes 35 gr/kg »

(mesure de la salinité de l’eau)

-« Je suis 1,23 secondes »

(mesure du temps passé dans les airs)

-« Je suis 1h50 »

(mesure du temps parcouru à la rame)

3d-design-agenceelement

L’Agence ELEM NT a souhaité porter un intérêt particulier et soigné au design de l’objet, un design qui réponde avant tout à la façon dont l’objet va être manipulé, va être utilisé.

Il est important au préalable d’insister sur ce que l’on entend par « Design ». Avant tout, le design d’un produit ne doit pas se faire aléatoirement, ni sur de seules intentions esthétiques, ni suivre bêtement des courants contemporains. La réflexion design doit aborder précisément l’usage que l’utilisateur fera de l’objet, doit aborder la façon dont l’objet vivra lorsqu’il ne sera pas utilisé, doit aborder les caractéristiques, les contraintes des environnements dans lequel il va être immergé. Sa forme globale, le moindre parti-pris graphique doit répondre logiquement au questionnement qui a permis d’entériner la décision design.

Suite à cette étude liée à la manipulation à proprement dite de l’objet, l’agence de communication Elem nt s’est attachée a effacer ou atténuer toutes traces de technologies, toutes traces mécaniques, toutes traces d’usinage, mais plutôt chercher à aborder les formes et l’aspect surfacique, en dessinant des lignes aléatoires plutôt que des lignes parfaitement circulaires que seules nos machine savent fabriquer.

4

Chercher à ce que la couleur de l’objet se fonde dans l’univers dans lequel il est plongé plutôt qu’être extrêmement visible, chercher à ne pas faire clignoter l’objet telle une boule dans une boite de nuit, mais plutôt veiller à une certaine discrétion, aborder la matière en ne sachant pas avant de l’avoir entre les mains si l’objet sera dur ou bien mou.

En quelque sorte, le projet design de l’agence Elem nt a souhaité se rapprocher de l’organique, de la bio-technologie, que d’offrir une réponse esthétique mécanique.

slide-r-packaging-ferme

slide-r-packaging-objet-connecte

Le support packaging met en scène l’objet SLIDE-R de façon très épurée, juste au dessus d’une accroche qui accentue plus encore ce qui ne se voit pas « L’INVISIBILITÉ AUGMENTÉE« .

slide-r-packaging-ouvert

L’agence ELEM NT a tenu à sortir des sentiers battus en décidant de ne pas réaliser de livret de notice d’utilisation tel qu’on le voit dans n’importe laquelle des boîtes, mais a plutôt privilégier une lecture d’utilisation qui fonctionne comme un storytelling au fur et à mesure que l’on découvre et l’on sort l’objet puis ses accessoires de la boîte.

pack-dos-1

En attendant que ce SLIDE-R ne sorte officiellement; nous en ferons évidemment la promotion ici sur notre blog lorsque la campagne de Crowdfunding sera lancée, faites encore appel à votre perception, votre ressenti, vos sensations avant d’embarquer avec vous cette nouvelle technologie.

Sauvons l’humanité des réalisations moyennes

Stephan Pluchet / Directeur associé Agence de communication Elem nt

Si vous souhaitez être accompagné dans vos démarches de communication physiques et digitales n’hésitez pas à nous contacter.

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167

L’Agence ELEM NT, installée au sein de l’Écosystème Darwin à Bordeaux, vient de signer un second contrat dans l’univers des produits connectés. Une entreprise régionale lance un nouveau produit sur le marché de l’IOT (l’Internet des objets) et a souhaité commander auprès de l’agence son ADN de marque qui lui permettra de faire connaître et imposer son univers et son territoire de communication.

acloud-1

Acloud est un nuage technologique très différent de ceux qui existent déjà.

Le seul point commun que cet objet a avec les nombreux autres clouds dans lesquels nous sauvegardons en permanence toutes nos données, n’est que le nom… cloud. Au-delà de ce même patronyme, il n’y a absolument rien de commun.

Acloud, pour (acousti-cloud), est un nuage au second sens du terme, en cela que ce n’est pas un véritable nuage, gris, suspendu, mobile, 15 km au dessus de nous, qui, le cas échéant, souvent en automne, déverse sur nos têtes des millions de mètres cubes d’eau, mais un nuage souple éco-conçu, de quelques centaines de centimètres d’envergure, suspendu au dessus de nos têtes et absorbant… les bruits que nous émettons.

perspectiveL’objet répond à un design soigné et contemporain ; il est parfaitement pensé pour s’intégrer dans un intérieur, un espace bureau, tout en faisant aussi office de décoration même si ce n’est pas son usage premier d’être simplement décoratif et qu’il possède un éclairage basse tension et un modulateur lumineux. Ce nuage répond surtout aux contraintes de bruits environnants qui sont subis dans certaines configurations de travail où le besoin de s’isoler, de retrouver un environnement sonore tempéré est recherché. (aéroport, crèches, open spaces, salons, restaurants, bars, etc…)

acloud-openspace

Mais nous avons parlé au tout départ d’objet connecté. En quoi cet Acloud qui mange les bruits est-il connecté ?

À l’intérieur de ces nuages se trouvent différentes technologies connectées comme par exemple : la mise en réseau selon l’ambiance souhaitée, la possibilité d’alerter que vous êtes occupé, en réunion, libre, absent. Dans le cadre d’une crèche, la couleur des clouds peut varier au moment des siestes ou du lever. Cet Acloud est muni d’un détecteur de présence, d’un détecteur de fumée, ce cloud peut être sonorisé, etc…

agence-elemnt

(Stephan / Directeur de création – Vincent / stratégie de développement / Darwin Ecosystème / Bordeaux)

L’Agence ELEM NT est appelée, à travers sa réponse d’ADN de marque, à interroger très précisément l’utilité et l’usage du produit. On pourrait penser que les quelques lignes ci-dessus suffisent à permettre d’élaborer n’importe laquelle des communications, n’importe laquelle des idées géniales. Ce serait se méprendre sur les véritables enjeux qui attendent cette nouvelle marque pour imposer son propre territoire, faire connaître intelligemment et explicitement son offre et convaincre le marché qu’il a besoin d’elle.

acloud-2

L’Agence ELEM NT est heureuse de réfléchir à nouveau sur un produit qui jusque-là n’existait pas. Cela veut dire pour nous : interroger de nouvelles problématiques, interroger aussi nos nouvelles pratiques, notre cohabitation avec de nouvelles formes d’environnements, comprendre les nouveaux enjeux liés à l’espace (coworking, open space), eux-même liés à de nouveaux modèles économiques qui cohabitent comme les startups, le télétravail, les porteurs de projets, les pmi…

abba508b7212f278765f35c3987e4

Nous reviendrons avec de la visibilité sur ce projet 😉

Stephan Pluchet

Elem nt – Sauvons l’humanité des réalisations moyennes

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167

L’agence de communication ELEM NT, installée à Bordeaux sur le site du Darwin écosystème, vient de signer un contrat de communication iot !

Internet-of-things

Alors que 2 milliards d’objets connectés sont attendus sur le marché français d’ici 2020 et qu’il est prévu que chacun d’entre-nous utilise en moyenne, dans 5 ans, une trentaine d’entre-eux, une jeune start-up se lance avec entrain et l’appui d’un financement externe et prometteur, dans cette (iOt)* aventure qui dessine les contours futuristes de ce que sera, à n’en plus douter, ce nouveau millénaire terrien.

*internet des objets

Quand on sait que tout objet électronique actuel est susceptible de renaître en objet connecté et étant donné que, très prochainement, chacun d’entre-eux ne va plus nous échapper, on peut penser que notre futur quotidien devrait être ultra confortable.

En fait, tout l’enjeu de cette nouvelle économie de marché pour chacune de ces marques qui s’apprête à lancer sa technologie capable de communiquer avec notre Smartphone, est là ! À la fois dans la pertinence de l’objet à nous aider intelligemment dans notre quotidien, et à la fois dans la capacité que chacune de ces marques aura à faire rayonner avec singularité sa propre communication, à commencer par son territoire digital.

IoT-Graphic

Cette entreprise, dont on ne peut, à l’heure actuelle, révéler le nom, sans révéler le nom de son produit, dont la consonance verbale évoque son pouvoir de récupération des informations et son interactivité dans un domaine précis, s’est adressée à l’agence Elem nt afin de l’accompagner sur la totalité de son plan de communication.

Elem nt imaginera le design-produit, la forme que celui-ci aura au final, envisagera en détail sa structure surfacique contrainte à des paramètres techniques liées aux environnements dans lesquels il sera amené à évoluer.

original_453078_YHxpO9QX3fXpSvfNVQkIzOuT6

(exemple d’étude design produit)

L’étude d’un packaging audacieux est aussi prévue et une large place est attendue à l’élaboration d’une esthétique particulière, tout autant au storytelling de lecture des informations. Celui-ci devra, lui aussi, participer à la logique du déploiement mécanique du pack et non laisser l’information être relayée, comme nous le voyons trop souvent, par une simple notice, ou encore sur les tranches fines du pack qui supportent beaucoup trop d’informations.

FACING

Au-delà de ces études design, l’agence Elem nt est attendue sur ce qui fait son cœur de métier, l’ADN de marque. Une expertise telle que celle du DNA nous est très souvent demandée pour des marques ou entreprises en bout de cycle, ou qui souhaitent se repositionner sur leur marché avec une communication plus novatrice et plus actuelle, mais nous est aussi beaucoup demandée lors de la création d’une marque.

ADN70 % des demandes ADN que nous avons eues en 2015 ont concerné des créations d’entreprises soucieuses de penser, au tout début de leur entrée sur le marché, une communication qui a du sens.

Un concept de communication et un territoire graphique bien définis autour de ce futur produit connecté seront déployés et borderont un plan de communication et un plan média qui démarreront début de l’année 2017.

Une présence digitale est déjà envisagée, à commencer par une campagne adwords sur les réseaux sociaux ainsi qu’une campagne de Crowdfunding.

A suivre… 😉