La toute jeune marque de chaussures indoor / outdoor PAULJAC, vient de nous consulter pour créer leur territoire de marque.

PAULJAC a eu une ascension très rapide en suscitant la curiosité des professionnels de la mode et du grand public en inventant un produit qui jusque-la n’existait pas vraiment : un chausson qui ne ressemble pas à un chausson, une chaussure d’intérieur avec le style et la qualité d’une chaussure d’extérieur !

Etant donné que la jeune marque à dû tout mener de front et sortir ses premiers outils et médias de communication, elle n’a pas vraiment eu le temps de poser son propre territoire de marque.

La mission qui nous occupe PAULJAC et ELE M NT est justement de conférer à la marque un territoire qui lui soit propre, singulier et différenciant !

Ce territoire prendra en compte, l’univers graphique existant sur les packaging, s’inspirera de la ligne stylistique des gammes de produits des mules et mocassins et rencontrer les besoins et les envies des prochains consommateurs !

Un consommateur rentre en adhésion en communion avec une marque pas uniquement à travers son produit, mais aussi et surtout à travers son identité de marque !

En d’autres termes, vous pouvez ne pas être totalement transcendé par un produit, même ne pas le voir, mais être très attiré par l’image de marque de la marque elle-même ! Au fur et à mesure vous vous apercevrez qu’au final, vous aimez le produit, vous vous surprendrez de ne jurer que par lui ! Mais on ne vous apprend rien, vous le savez déjà !

On vous montrera le résultat ici dans quelques semaines.

Vous aussi vous aimeriez redéfinir ou définir pour la toute première fois le territoire graphique de votre marque ou entreprise ? Contactez-nous, nous nous ferons un plaisir de vous présenter nos références, solutionner vos problématiques mais surtout vous accompagner.


NOUS CONTACTER

contact@agenceelement.com – 0660279167 – Agence ELEM NT, Darwin écosystème, 33100 Bordeaux

L’éco-branding que met en place l’agence de communication ELEM NT en ce début d’année 2021, c’est donner la possibilité pour une entreprise quelle qu’elle soit, d’être accompagnée dans l’élaboration de sa stratégie de communication et la création de ses supports/médias à des prix devenus très attractifs !

(suite…)

allsdependsonyou

ALL DEPENDS ON YOU…

C’est sous cette phrase orange et engageante « All depends on you« , que l’ombre de deux nouvelles marques de darkwear se cachent. DEEPEND la version homme, ONYOU le versant femme.

Tout dépend de toi, tout dépend de nous, on nous l’a suffisamment dit et répété étant ado. Prends-toi en main putain, ta mère et moi on va pas le faire à ta place ?

img_4972

Moi, cela tombe bien, c’est ce que j’ai fais, un jour, de 1986, pendant que je réécoutais le The Head On The Door des Cure qui venait se sortir, et que je réfléchissais, pire,  j’imaginais ce vers quoi j’aimerais aller, ce vers quoi je pensais être prédestiné…

« Tout dépend de toi » de réussir ta vie me répétait ma mère, sinon, tu deviendra caissier à Mammouth.

Lorsque j’allais à Mammouth, du coup, j’observais longuement ces personnes qui attrapaient nos aliments et m’imaginais être plus tard à leur place. Si cela valait vraiment le coup que je continue à ne pas faire grand chose de mes journées, ou, si il me fallait me ressaisir, me prendre en main, me réveiller selon la formule parentale adaptée, finir de rêver. J’ai donc décidé un jour, que plus plus tard, je travaillerai dans la publicité.

Aujourd’hui nous sommes plus tard, j’ai sans doute eu raison de me réveiller, et puis Mammouth n’existe plus, j’ai bien fait de ne pas y postuler un an plus tard, en septembre 1987.

img_5087

En décembre dernier, nous avons été invités par les deux marques, à nous rendre à l’avant première de présentation de collection Fall/Winter 2016/17. C’est à cette occasion, que Deepend & Onyou ont formulé auprès de l’Agence ELEM NT, le souhait que nous puissions les accompagner dans le déploiement et la maitrise de leur territoire de marque.

L’image de marque, d’une marque, est aussi importante que le choix du produit qu’elle invente, est aussi important que la qualité d’une maille, la qualité d’une couture, d’une surpiqûre, d’un imprimé.

Une marque doit être aussi à l’aise dans son image, qu’un client doit l’être dans son denim! Une marque doit pouvoir enfiler un millier de fois son image sans risquer que celle-ci ne s’effiloche, ne se détende, ne se casse.

1465826302

Deepend / Onyou, après 4 saisons de collection, on ressenti le besoin qu’elles devaient être accompagnées par un professionnel de l’image qui connaisse parfaitement l’histoire et la réalité de l’univers de la mode, quelqu’un qui puisse être à la fois garant du territoire de marque déployé jusque sur le continent européen, mais aussi contribuer à sans cesse élaborer des projets, des concepts, expérimenter, alimenter les 2 marques au gré de l’évolution du temps, des modes, sans bousculer pour autant l’image qu’elles ont initié.

alldependsonyou

Laurent, Christophe, Severin, qui ont lancé et qui accompagnent ces deux marques sur le marché du prêt à porter qu’ils connaissent parfaitement, sont de veilles connaissances pour Stephan et Vincent de l’agence de communication ELEM NT.

13 années auparavant, les deux directeurs associés d’Elem nt que nous sommes, imaginaient avec eux, les territoires d’expression du vêtement de rue à une époque où, le street wear, l’urban wear, le work wear ne cessaient de se réinventer en permanence.

1465825699

Nous sommes impatients de retrouver l’odeur des jeans, les shooting photos, les composites mannequins, les lookbook, les salons, porter en avant première les références dé-collectionnées, façonner cette poésie urbaine qui vous regarde passer d’une vitrine, d’une plv à l’autre…

Sauvons l’humanité des réalisations moyennes

Stephan Pluchet / Directeur associé Agence de communication Elem nt

Si vous souhaitez être accompagné dans vos démarches de communication physiques et digitales n’hésitez pas à nous contacter.

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167

Après avoir signé, il y a quelques semaines, la communication de la saison culturelle 2016-2017 de l’Entrepôt au Haillan, c’est avec enthousiasme que nous avons appris que nous avions aussi été retenus pour celle de la ville de Bègles. Notre mois de juillet est donc ultramégaculturel !

La ville de Bègles, depuis 3 saisons déjà, installe un fil conducteur comme visuel d’appel de sa saison culturelle, UNE AMPOULE ! Accompagnée de l’accroche « la Culture à 360° » ! Une façon de faire savoir la pluralité de leur programme d’une saison sur l’autre.

C’est donc avec cette contrainte-là de l’ampoule que nous sommes partis à la recherche d’une nouvelle idée et d’un nouveau territoire graphique.

Lors de la saison 2014-2015, le visuel montrait une ampoule photographiée de face avec 3 poissons rouges à l’intérieur ; lors de la saison 2015-2016, le visuel montrait toujours cette même ampoule photographiée de face, mais avec le mot DREAM éclairé comme filament.

p1Capture d’écran 2016-07-26 à 17.42.14

Cette année, l’agence ELEM NT a recommandé au service communication de la ville de Bègles de ne pas poursuivre une saison de plus avec cette utilisation similaire de l’ampoule, mais de nous permettre d’innover sur la façon dont on pourrait la mettre en scène, la mettre en situation, lui offrir une nouvelle histoire graphique !

begles

Il se trouve que plusieurs des spectacles présentés lors de cette saison utilisent des poils ou des plumes : nous avons donc orienté notre création en utilisant cette nouvelle contrainte-là.

2 supports créés par l’agence Elem nt verront ainsi le jour fin août : un guide culturel  carré grand format de 80 pages ainsi qu’un format de poche de 76 pages.

Une vaste campagne d’affichage est réservée sur les derniers mois de 2016 et les 6 premiers de 2017. Un plan média important sera visible en presse régionale et les spectacles les plus importants du programme seront soutenus par une série de cartes postales.

IMG_2302

Stephan Agence Elem nt – Céline, Sophie et Hélène du service communication de la ville de Bègles- photographie Vincent Agence Elem nt

L’agence Elem nt a eu le plaisir de préparer, en compagnie de Sophie, Hélène, Céline et Philippe du service communication de la ville de Bègles, ce vaste chantier graphique de 156 pages cumulées.

À l’occasion de notre seconde rencontre, nous nous sommes retrouvés pour déjeuner confortablement dans les canapés vintage du Magasin Général de l’Écosystème Darwin.

Évidemment, nous vous présenterons, quand il sera l’heure, notre projet ampoule 2016/2017 !  À suivre…

(Merci à nos amis de C2 Studio pour le prêt de leur matériel photo)

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167

L’agence de création ELEM NT vient de remporter l’appel d’offres de la ville du Haillan concernant la réalisation de la communication de la saison culturelle de l’ENTREPÔT. C’est avec un immense plaisir que nous avons appris, courant du mois de juin, que notre proposition créative et le territoire graphique pour lesquels nous avions concouru, ont retenu toute l’attention de la mairie.

logo entrepot

Après plusieurs années de délégation de service public, la ville du Haillan a décidé, l’an passé, de se ré-approprier la salle de l’Entrepôt et de lui donner une dimension singulière.

À commencer par l’identité propre de sa communication grand public qui, depuis 2015, souhaite se démarquer d’autres communications culturelles de la région en jouant la carte du décalage et de l’esthétisme.

2276816_142_12872577_1000x500

Cette communication culturelle de l’Entrepôt entreprise par Elem nt, verra la réalisation d’un guide de 68 pages, d’une série d’affiches de grande envergure et d’autres déclinaisons digitales.

Le guide culturel actuel possède déjà des atouts non négligeables, à commencer par son format, carré, son dos carré collé qui le range plus dans la famille des livres que dans celle des brochures, son papier de création Offset au toucher très agréable et très doux, mais qui permet surtout une lecture très confortable due au fait qu’il n’y a aucun reflet.

agence_element

(Making of / Photo réalisée chez Elem nt lors de nos recherches créatives en réponse à l’appel d’offres…)

Pour honorer cette Saison #2, l’agence de création Elem nt a élaboré un projet plastique en souhaitant mettre de côté les outils PAO. La volonté qui a été la nôtre était de presque retrouver ces étapes, ces instants de création où l’on teste les matériaux, où l’on recommence, où l’on expérimente, où l’on se surprend sans regarder le temps afin d’aboutir à un projet qui semble naître de lui-même, devant nos yeux.

stephan_agence_element

(Making of / Photo réalisée chez Elem nt, au Darwin écosystème à Bordeaux, lors de nos recherches créatives en réponse à l’appel d’offres…)

En fait, nous souhaitions nous mettre dans la même situation que la totalité des artistes qui vont faire cette saison culturelle 2016/2017, à savoir qu’ils vont tous livrer, à leur façon, et dans leur genre respectif, une performance inventive et créative ; il était très important pour l’agence Elem nt que le visuel d’appel de la saison culturelle du Haillan amorce lui aussi cet esprit de lâcher-prise et de création artistique.

VISUEL DE LA SAISON PRÉCÉDENTE #01 (2015/2016)

p1

Nous avons donc souhaité poursuivre l’élan initié en Saison #01, aller chercher dans l’histoire un instant, un morceau que l’on ramènerait pour le re-contextualiser dans notre temps. En effet, l’agence Elem nt pense que la communication de l’Entrepôt, à travers ses saisons culturelles, doit entreprendre un positionnement singulier, caractériser un territoire graphique et conceptuel qui lui est propre. Nous pensons que, d’une saison sur l’autre, il n’est pas nécessairement utile de changer du tout au tout sous prétexte d’épouser toutes les créations, toutes les modernités, tous les aspects contemporains.

Le plus important est de créer un univers qui nous est propre. Ce que nous essayons de dire, c’est que cette notion de culture est partout et aussi et surtout dans notre histoire, dans ce que les autres en ont fait, dans ce que nous avons découvert, appris d’elle et renouvelé, inventé à notre façon dans ce temps qui est le nôtre.

Cette approche conceptuelle que nous avons proposée à Lucie Miailhe, Isabelle Magne, Nicole Savignac, Manuel Corneau et à leur maire Andréa Kiss est, qu’à chaque saison, la communication de l’Entrepôt explore un univers visuel qui s’est passé dans l’histoire et qui le distingue, car faisant partie de l’imagerie collective, d’un courant fort, d’un courant « générationnel ». La Saison #01 est allée chercher l’univers Pop art des années 50’ pour afficher un symbole et une pratique artistique forte (visage tramé). Lors de cette nouvelle saison, l’agence Elem nt propose, pour l’illustrer, d’aller chercher un élément visuel au sein du XVIIIe siècle et, plus précisément, d’utiliser, détourner une œuvre du siècle des lumières.

Nous aurons le plaisir de vous dévoiler le visuel élaboré par l’agence Elem nt dans quelques semaines… patience…(à suivre 😉 )

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167

L’agence de communication ELEM NT, installée à Bordeaux sur le site du Darwin écosystème, vient de signer un contrat de communication iot !

Internet-of-things

Alors que 2 milliards d’objets connectés sont attendus sur le marché français d’ici 2020 et qu’il est prévu que chacun d’entre-nous utilise en moyenne, dans 5 ans, une trentaine d’entre-eux, une jeune start-up se lance avec entrain et l’appui d’un financement externe et prometteur, dans cette (iOt)* aventure qui dessine les contours futuristes de ce que sera, à n’en plus douter, ce nouveau millénaire terrien.

*internet des objets

Quand on sait que tout objet électronique actuel est susceptible de renaître en objet connecté et étant donné que, très prochainement, chacun d’entre-eux ne va plus nous échapper, on peut penser que notre futur quotidien devrait être ultra confortable.

En fait, tout l’enjeu de cette nouvelle économie de marché pour chacune de ces marques qui s’apprête à lancer sa technologie capable de communiquer avec notre Smartphone, est là ! À la fois dans la pertinence de l’objet à nous aider intelligemment dans notre quotidien, et à la fois dans la capacité que chacune de ces marques aura à faire rayonner avec singularité sa propre communication, à commencer par son territoire digital.

IoT-Graphic

Cette entreprise, dont on ne peut, à l’heure actuelle, révéler le nom, sans révéler le nom de son produit, dont la consonance verbale évoque son pouvoir de récupération des informations et son interactivité dans un domaine précis, s’est adressée à l’agence Elem nt afin de l’accompagner sur la totalité de son plan de communication.

Elem nt imaginera le design-produit, la forme que celui-ci aura au final, envisagera en détail sa structure surfacique contrainte à des paramètres techniques liées aux environnements dans lesquels il sera amené à évoluer.

original_453078_YHxpO9QX3fXpSvfNVQkIzOuT6

(exemple d’étude design produit)

L’étude d’un packaging audacieux est aussi prévue et une large place est attendue à l’élaboration d’une esthétique particulière, tout autant au storytelling de lecture des informations. Celui-ci devra, lui aussi, participer à la logique du déploiement mécanique du pack et non laisser l’information être relayée, comme nous le voyons trop souvent, par une simple notice, ou encore sur les tranches fines du pack qui supportent beaucoup trop d’informations.

FACING

Au-delà de ces études design, l’agence Elem nt est attendue sur ce qui fait son cœur de métier, l’ADN de marque. Une expertise telle que celle du DNA nous est très souvent demandée pour des marques ou entreprises en bout de cycle, ou qui souhaitent se repositionner sur leur marché avec une communication plus novatrice et plus actuelle, mais nous est aussi beaucoup demandée lors de la création d’une marque.

ADN70 % des demandes ADN que nous avons eues en 2015 ont concerné des créations d’entreprises soucieuses de penser, au tout début de leur entrée sur le marché, une communication qui a du sens.

Un concept de communication et un territoire graphique bien définis autour de ce futur produit connecté seront déployés et borderont un plan de communication et un plan média qui démarreront début de l’année 2017.

Une présence digitale est déjà envisagée, à commencer par une campagne adwords sur les réseaux sociaux ainsi qu’une campagne de Crowdfunding.

A suivre… 😉

 

L’agence conseil en communication ELEM NT, basée à Bordeaux, déploie sur le Web depuis cette semaine 4 solutions de communication dans 4 couleurs différentes qui accompagnent les marques et les entreprises dans leurs problématiques et leurs nouvelles stratégies de communication.

L’agence Elem nt a privilégié la création de 4 sites distincts plutôt que la création d’un seul site qui regrouperait l’ensemble de leurs missions ; chacun explique très lisiblement,  dans un environnement Web très épuré, l’expertise concernée.

Un site gris est entièrement adapté à l’ADN de marque – Un site bleu est entièrement adapté au digital – Un site brun est consacré à l’e-réputation – Un site orange laisse la parole aux entreprises/clients sur la façon dont leurs besoins de communication ont pu être abordés par l’agence.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

adn.byelement.solutions

digital.byelement.solutions

reputation.byelement.solutions

temoignages.byelement.solutions

Le nom de domaine (.solutions) a été préféré aux sempiternels .fr, .com. Plusieurs centaines de noms de domaines existent à ce jour, tous usant de terminologies faites pour délivrer une information. Un .fr ou encore un .com ne nous dit absolument rien sur les centres d’intérêts d’une marque ou d’une entreprise, la terminologie d’un nom de domaine est déjà, en soi, un début de communication, permet de donner des indices sur son expertise métier.

Sur la base de cette adresse byelement.solutions sont raccrochés 4 sous-domaines, donc en amont de la ligne d’écriture, ce qui permet d’insister sur le nom de l’expertise plutôt que sur le nom de l’agence.

adn-de-marque-agence-element

Stephan Pluchet (Directeur de création associé de l’agence Elem nt) a privilégié la lecture simple des quatre sites plutôt que la complexité d’un développement qui aurait nui au contenu rédactionnel.

 » Nos clients viennent chercher une expertise de communication précise, il est inutile de venir complexifier un site avec des informations que, de toute façon, ils n’iront pas voir. »

Donc, à première vue, tout est fait pour éviter de cliquer dans tous les sens, tout est fait pour se concentrer sur le rédactionnel sans être perturbé par quoi que ce soit qui clignote et pour prendre le temps de comprendre en quoi telle ou telle expertise peut aider à clarifier une stratégie de communication.

element ereputation

Vient se rajouter à l’offre d’ADN de marque, expertise première de l’agence Elem nt, celle d’E-réputation. Elem nt accompagne les marques et les entreprises dans la lecture et la transition de leur communication en matière de digital : comment basculer dans le digital, quel support, quels médias choisir, qu’est-ce que le »digital » permet de faire, quelle organisation ou logistique mettre en place.

ereputation-social-media-agence-element

Associée à ces expertises métiers, l’agence Elem nt donne la parole à ses clients et leur permet de raconter comment leur problématique de communication a été abordée et solutionnée par elle en utilisant l’une ou l’autre de leurs compétences. À ce jour, 10 marques et entreprises prennent la parole sur le site orange de l’agence.

element temoignages

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167

empty-spaces-logo

Chez ELEM NT, en tant qu’agence conseil en communication, nous observons ce qui se fait autour de nous avec acuité, nous posons sans cesse une réflexion sur la qualité des médias qui nous entourent et que les entreprises produisent.

Ces derniers temps, quelque chose est devenu une évidence : la plupart des médias et des supports que nous observons et que nous parcourons, possèdent un habillage quelque peu soigné, sans dire non plus qu’ils soient extrêmement contemporains, non, juste soignés, mais ne possèdent que cela.

Des « www » sur lesquels cliquer mène à des coquilles high-tech complètement vides de fond, vertigineusement vides de sens, un peu à l’image d’une voiture neuve qui posséderait l’électronique embarquée de dernière génération, mais qui n’aurait pas de moteur pour nous transporter. Ce serait quand même la fonction première de cette voiture que de rouler, non ? Ce serait aussi son utilité que celle de nous transporter d’un point à un autre, non ?

Pictures circling around Pacific Islander woman's head
Pictures circling around Pacific Islander woman’s head

À quoi sert donc un média dont le contenu informatif est inexistant, à part faire semblant d’exister…?

Est-ce qu’une entreprise dans la mise en place de sa communication fait semblant d’exister ? Est-ce une posture ? Produit-elle les mêmes outils que ses concurrents directs seulement pour remplir un espace libre dans son plan de comm’ ? Pour toute ces questions, il est peu probable d’imaginer de sa part un acte délibéré et suicidaire. Alors, qu’est-ce qui motive nombre d’entres-elles à posséder une communication pour n’exister que dans l’immobilité ?

immobile

En fait, il faut aller en chercher les raisons non pas uniquement dans ce qui a motivé ces entreprises à ignorer la réflexion, à ce qui a fait qu’elles passent à côté de leur positionnement, qu’elles ne structurent ni ne professionnalisent leur communication ou encore ne bâtissent leur univers de marque ; une des raisons se trouve dans la disponibilité des applications qui permettent de « faire soi-même », le soi-disant SELFMADE, et la façon que ces entreprises ont de les utiliser et surtout de s’en contenter.

Une autre raison réside aussi dans des solutions digitales à bas coût proposées par des prestataires du Web qui laissent à penser aux entreprises que cette économie de production n’aura pas eu d’autre impact que celui d’avoir assaini le financement de leur projet.

Sont alors produites des coquilles Web en parfait état de marche, dans lesquelles s’opère un remplissage aveugle de la part de l’annonceur, exactement comme on remplirait le tambour de sa machine à laver. Le site ne se préoccupe pas de ce que vous êtes censé venir chercher, ne se préoccupe pas de vous guider et, par conséquent, de savoir si vous avez le temps de trouver votre information parmi d’autres, ne se préoccupe pas de l’information très allégée qu’il vous livre, clic après clic, tel un yogourt 0 % et, dans un monologue ininterrompu, ne se préoccupe pas de la pauvreté du contenu qui s’affiche, des images vides de sens qui ne servent qu’à rythmer des colonnes de texte.

disparait

Première conséquence de cela, un mot, pourtant extrêmement essentiel, disparaît dans la façon dont les entreprises souhaitent travailler avec leur Agence Conseil en Communication : le mot « Conseil« , si tant est de penser que le mot « Communication » qui reste a encore du sens s’il n’est plus porté par son expertise conseil. Reste alors le mot « Agence », dans lequel on met l’espoir que l’évocation de son nom et son rayonnement suffiront.

Des entreprises ne font plus appel à l’Agence Conseil en Communication que simplement pour mettre en forme leur communication, l’utiliser pour ses seules capacités à savoir manier rapidement les applications, à générer des effets, des calques. Le reste, elles s’en chargent.

Seconde conséquence, la plus redoutable pour affaiblir sa communication d’entreprise :  ne pas faire appel à une Agence Conseil en Communication. Les mots : agence, conseil et communication, devenus « substituables », sont remplacés par les compétences d’une seule personne à qui on voue la qualité et sa confiance à devenir subitement agence Web et en imaginant que la communication se réglera parce qu’elle aura réalisé quelques outils.

images

Pour comprendre ce nouveau schéma de pensée, comprendre pourquoi on n’accorde plus assez de temps ni d’importance à la réflexion à mener, à l’étude préalable, à cette expertise chère aux agences de communication de savoir démonter une problématique et savoir la solutionner, il faut comprendre la réalité dans laquelle nous vivons, une réalité où l’image est omniprésente, une réalité où l’image remplace tout ; notre mémoire n’a jamais autant enregistré, autant stocké d’images que ces dernières années ; l’image monopolise à elle seule le marché de l’information et face à elle, la pensée a bien du mal à s’imposer.

Après-coup, des entreprises nous sollicitent aujourd’hui afin que nous les aidions à comprendre pourquoi, après avoir accumulé des supports, créé des médias, entrepris de bâtir leur plan de communication seules, cela ne fonctionne pas.  Notre réponse est trop souvent la même, il n’y a pas de communication.

Après-coup, des entreprises nous demandent de les aider à résoudre de nombreuses problématiques telles que faire en sorte que leurs médias soient visités, que le taux de rebond très important de gens qui rentrent et qui ressortent presque immédiatement régresse significativement ; elles pensent qu’en revoyant simplement l’ergonomie de leur site, en corrigeant le parcours d’utilisation, en rendant l’information plus visible qu’elle ne l’est déjà, en intégrant une technologie vue ailleurs, en assouplissant le développement, nous pouvons résoudre leurs problèmes de communication.

Dans 95 % des cas, la mauvaise santé des supports sur lesquels on nous demande de nous pencher est due à une seule chose : l’absence d’intérêt.

Sauvons l’humanité des réalisations moyennes / Stephan Pluchet /Art Director / Agence ELEM NT

contact@agenceelement.com / Tél.: 0660279167